Pr Lynda Frassetto : "L'acidose chronique ab?me les os, les muscles et les reins"

Par Thierry Souccar - Journaliste et auteur scientifique, directeur de laNutrition.fr Publi¨¦ le 04/11/2013 Mis ¨¤ jour le 14/06/2022
Point de vue

Le Pr Lynda Frassetto est professeur de n¨¦phrologie ¨¤ l¡¯universit¨¦ de Californie (San Francisco) et sp¨¦cialiste mondiale de l¡¯¨¦quilibre acido-basique. Dans cette interview exclusive elle d¨¦taille les effets de l¡¯alimentation acidifiante sur la sant¨¦, et les b¨¦n¨¦fices potentiels d'un r¨¦gime Pal¨¦o.

L'¨¦quilibre acide-base est un des ¨¦quilibres m¨¦taboliques cruciaux de l'organisme. Or il est influenc¨¦ par ce que nous mangeons. Lire ¨¤ ce sujet notre article sur aliments acidifiants et basifiants. Pour r¨¦sumer, un r¨¦gime riche en sel, en prot¨¦ines animales et en produits c¨¦r¨¦aliers (occidental classique) est acidifiant; un r¨¦gime riche en v¨¦g¨¦taux est alcalinisant. Quelles sont les cons¨¦quences ¨¤ terme de l'un ou l'autre de ces r¨¦gimes ? Nous avons demand¨¦ au Dr Lynda Frassetto, une des meilleures sp¨¦cialistes mondiales, de faire le point et donner aux internautes de LaNutrition des pistes pour rester en bonne sant¨¦.

Le livre de r¨¦f¨¦rence sur le sujet : Le guide de l'¨¦quilibre acide-base par la di¨¦t¨¦ticienne-nutritionniste Florence Piquet

lowcarber.cf : Est-ce qu¡¯un r¨¦gime fortement acidifiant comme les r¨¦gimes occidentaux classiques riches en prot¨¦ines animales et en c¨¦r¨¦ales a des cons¨¦quences sur l¡¯os??

Dr Lynda Frassetto : L¡¯id¨¦e qu¡¯une acidose chronique induit une r¨¦duction de masse osseuse et qu¡¯un traitement alcalinisant peut ralentir ou pr¨¦venir cette perte osseuse a ¨¦t¨¦ propos¨¦e il y a plus de 40 ans. Aujourd¡¯hui, il existe ¨¤ la fois des donn¨¦es en? faveur de cette hypoth¨¨se et de ceux qui la critiquent. Il est ¨¦vident qu¡¯il faut des prot¨¦ines pour la croissance osseuse, tout comme du calcium, du phosphore et d¡¯autres min¨¦raux. La question est de savoir si la charge acide g¨¦n¨¦r¨¦e par un r¨¦gime riche en prot¨¦ines peut annuler en partie ou en totalit¨¦ les b¨¦n¨¦fices des prot¨¦ines. Et si le fait de neutraliser la charge acide pourrait favoriser une ossature saine.

Chez les personnes dont les reins fonctionnent bien, qui suivent un r¨¦gime de type occidental, avec des charges acides qui ne d¨¦passent pas 1 mmol/kg, des syst¨¨mes tampons et de titration prennent en charge la charge acide et le fait de la neutraliser n¡¯entra?ne probablement pas d¡¯am¨¦lioration osseuse. Mais dans les r¨¦gimes dont les charges acides d¨¦passent 1 mmol/kg, et chez les personnes plus ?g¨¦es avec une fonction r¨¦nale moins efficace, une masse musculaire et une masse osseuse plus faibles, alors les r¨¦gimes acidifiants posent ouvertement probl¨¨me, et une th¨¦rapie alcaline peut ¨ºtre b¨¦n¨¦fique.

Vous dites que si la masse osseuse reste ¨¦pargn¨¦e par un r¨¦gime mod¨¦r¨¦ment acidifiant lorsque les reins fonctionnent bien, c¡¯est que d¡¯autres syst¨¨mes sont mis en ?uvre. Y a-t-il un prix ¨¤ payer sur le long terme??

Je pense en effet qu¡¯il y a d¡¯autres syst¨¨mes-tampons dans l¡¯organisme qui aident les os ¨¤ neutraliser la charge acide lorsqu¡¯elle est augment¨¦e, et que pour cela, le corps met en place des compensations qui ont des cons¨¦quences d¨¦l¨¦t¨¨res ¨¤ terme. Il y a ¨¤ ce sujet un tr¨¨s bon article ¨¦crit il y a presque 20 ans par Richard Alpern qui para?t confirm¨¦ aujourd¡¯hui par des donn¨¦es plus r¨¦centes. (1) Par exemple, un r¨¦gime acidifiant r¨¦duit l¡¯excr¨¦tion de citrate, et augmente le niveau urinaire de calcium ce qui augmente le risque de calculs r¨¦naux. A long terme, sur plusieurs d¨¦cennies, on estime qu¡¯il peut y avoir d¨¦g¨¦n¨¦ration des muscles, des os, de la fonction r¨¦nale, au fur et ¨¤ mesure que les syst¨¨mes de titration s¡¯alt¨¨rent, ce qui est en r¨¦alit¨¦ ce qui se passe au cours du vieillissement. C¡¯est ainsi que nous expliquons pourquoi avec l¡¯?ge on constate une fonte musculaire, de l¡¯ost¨¦oporose, un d¨¦clin de la fonction r¨¦nale.

Y a-t-il un lien entre l¡¯incidence ¨¦lev¨¦e de maladies r¨¦nales et l¡¯ost¨¦oporose dans nos soci¨¦t¨¦s modernes??

Il y a des origines multifactorielles, et l¡¯incidence des maladies r¨¦nales n¡¯est pas n¨¦cessairement li¨¦e aux maladies osseuses. La grande majorit¨¦ des probl¨¨mes r¨¦naux dans les pays d¨¦velopp¨¦s est associ¨¦e au diab¨¨te, ¨¤ l¡¯hypertension et ¨¤ l¡¯ob¨¦sit¨¦. Toutes les autres formes de maladies r¨¦nales en repr¨¦sentent ¨¤ peine le quart. L¡¯insuffisance r¨¦nale n¡¯entra?ne pas de maladie osseuse sauf dans les formes les plus avanc¨¦es. On conseille, en pr¨¦vention des maladies r¨¦nales, de contr?ler la glyc¨¦mie et la pression art¨¦rielle.

L¡¯ost¨¦oporose, ind¨¦pendamment de probl¨¨mes de reins, a de nombreuses causes?: l¡¯?ge, le sexe, le poids, la s¨¦dentarit¨¦, le r¨¦gime, les hormones, les vitamines, etc. Par exemple, nous avons mesur¨¦ les niveaux de vitamine D circulante (25-OH D3) ici ¨¤ San Francisco et un grand nombre de nos patients sont d¨¦ficitaires (< 30 ng/mL). Contre l¡¯ost¨¦oporose, la musculation et un r¨¦gime ¨¦quilibr¨¦, sans d¨¦ficits, est un bon point de d¨¦part.

Existe-t-il un moyen fiable de conna?tre son statut acido-basique??

Ce n¡¯est pas tr¨¨s facile, mais certains mesurent le pH de leurs urines en essayant de le maintenir autour de 7.

Pour diminuer l¡¯acidose chronique, conseillez-vous de prendre du potassium, ou les changements alimentaires suffisent-ils??

Un r¨¦gime de type Pal¨¦o a de nombreux b¨¦n¨¦fices qui vont au-del¨¤ de l¡¯¨¦quilibre acido-basique. Il aide ¨¤ am¨¦liorer la glyc¨¦mie, les lipides sanguins, la pression art¨¦rielle, m¨ºme chez des gens en bonne sant¨¦. Chez les diab¨¦tiques et les personnes qui souffrent de r¨¦sistance ¨¤ l¡¯insuline, il marche encore mieux.?Je conseille g¨¦n¨¦ralement du citrate de potassium aux personnes qui ont un risque de calcul r¨¦nal et un citrate urinaire bas. Lorsqu¡¯on souffre d¡¯insuffisance r¨¦nale, il faut prendre l¡¯avis d¡¯un m¨¦decin avant de prendre des suppl¨¦ments de potassium. Si les reins ne fonctionnent pas bien, ou si on prend des m¨¦dicaments qui bloquent le syst¨¨me r¨¦nine-angiotensine, ou si on a une atteinte tubulaire distale ou une maladie g¨¦n¨¦tique, il peut ¨ºtre difficile d¡¯¨¦liminer le potassium et le potassium sanguin peut s¡¯¨¦lever de mani¨¨re dangereuse. Pour cette raison, dans l¡¯insuffisance r¨¦nale, la plupart des suppl¨¦ments de potassium devraient ¨ºtre prescrits.

Lire aussi l'interview des Dr Weinstein et Heying : "Nous sommes des chasseurs-cueilleurs ¨¦gar¨¦s au 21¨¨me si¨¨cle."

Par rapport ¨¤ un r¨¦gime occidental, un r¨¦gime de type Pal¨¦o est-il alcalinisant, comme le laissait penser?la publication avec Anthony Sebastian en 2002??

Si on consid¨¨re les r¨¦sultats de notre derni¨¨re ¨¦tude sur des diab¨¦tiques de type-2, le r¨¦gime Pal¨¦o n¡¯¨¦tait pas aussi alcalinisant que nous le pensions ou que le laissaient supposer les estimations des mod¨¨les qui calculent la charge acide nette comme l'indice PRAL. (2) Certes, l¡¯excr¨¦tion acide nette ¨¦tait beaucoup plus basse avec un r¨¦gime de type Pal¨¦o qu¡¯avec le r¨¦gime recommand¨¦ par l¡¯Association am¨¦ricaine du diab¨¨te mais elle restait positive, alors que les mod¨¨les pr¨¦disaient qu¡¯elle serait n¨¦gative, c¡¯est-¨¤-dire que ce type de r¨¦gimes est cens¨¦ produire des bases. Nous pensons que ces mod¨¨les ne prennent pas suffisamment en compte la charge en protons qui provient d¡¯acides organiques issus des prot¨¦ines mais aussi de certains fruits et l¨¦gumes, comme les prunes et les cranberries, en particulier quand on mange ¨¤ la fois de grandes quantit¨¦s de prot¨¦ines et de fruits et l¨¦gumes, comme c¡¯est le cas pour beaucoup de r¨¦gimes de type pal¨¦o.

Justement, pouvez-vous nous dire comment vous mangez?? Dans quelle mesure vos recherches ont-elles influenc¨¦ votre mode de vie ?

J¡¯essaie de suivre un r¨¦gime alimentaire de type Pal¨¦o, j¡¯¨¦vite laitages et produits c¨¦r¨¦aliers et je remplace ces calories par des fruits et des l¨¦gumes, et j¡¯¨¦vite le sel. Au total, c¡¯est beaucoup de potassium alimentaire.

Propos recueillis par Thierry Souccar

Quatre livres pour aller plus loin : Le mod¨¨le Pal¨¦o (EXTRAIT ICI >>), Guide de l'¨¦quilibre acide-base (lire un extrait ICI? >>), Potassium mode d'emploi (lire un extrait ICI? >>), Le mythe de l'ost¨¦oporose

Sources?

(1)?Alpern RJ. Trade-offs in the adaptation to acidosis. Kidney Int. 1995 Apr;47(4):1205-15. Review.

(2) Frassetto LA, Shi L, Schloetter M, Sebastian A, Remer T. Established dietary estimates of net acid production do not predict measured net acid excretion in patients with Type 2 diabetes on Paleolithic-Hunter-Gatherer-type diets. Eur J Clin Nutr. 2013 Sep;67(9):899-903.

La s¨¦lection

Publicit¨¦

Les meilleurs livres et compl¨¦ments alimentaires s¨¦lectionn¨¦s pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

D¨¦couvrir la boutique logo Nutrivi

A d¨¦couvrir ¨¦galement

Back to top