Cancer du sein?: choisir les bons glucides

Par Thierry Souccar - Journaliste et auteur scientifique, directeur de laNutrition.fr Publi¨¦ le 26/11/2020 Mis ¨¤ jour le 27/11/2020
Article

La qualit¨¦ des glucides pourrait d¨¦cider de la trajectoire des cancers du sein apr¨¨s un diagnostic. Voici pourquoi, et comment ¨ºtre acteur de sa sant¨¦.

Le cancer du sein fait encore 12 000 victimes chaque ann¨¦e en France. Les traitements et la prise en charge s¡¯am¨¦liorent mais, tr¨¨s souvent, les femmes soign¨¦es pour un cancer sont livr¨¦es ¨¤ elles-m¨ºmes pour ce qui est des choix alimentaires apr¨¨s le diagnostic. Pourtant, le mode de vie et l¡¯alimentation sont des d¨¦terminants majeurs de la sant¨¦, y compris apr¨¨s un cancer. La r¨¦alit¨¦ est que nous ne pouvons plus laisser les femmes sans r¨¦ponse. Nous pouvons les orienter vers des pratiques qui non seulement ne pr¨¦sentent aucun risque pour leur sant¨¦, mais pourraient changer le cours de la maladie.

Une ¨¦tude tr¨¨s r¨¦cente de Harvard vient nous le rappeler. Les chercheurs ont suivi pr¨¨s de 9000 femmes atteintes d¡¯un cancer. Ces femmes participaient ¨¤ deux c¨¦l¨¨bres cohortes?: l¡¯?tude dite des Infirmi¨¨res (1980-2010), et l¡¯?tude des Infirmi¨¨res 2 (1991-2011). Les chercheurs, dont le Pr Walter Willett, ont voulu savoir si un lien existait entre l¡¯index glyc¨¦mique (IG), la charge glyc¨¦mique (CG), l¡¯index insulin¨¦mique (II) et la charge insulin¨¦mique (CI) de leur alimentation, et la mortalit¨¦.?

D¡¯une mani¨¨re g¨¦n¨¦rale, lorsqu¡¯on se nourrit majoritairement d¡¯aliments raffin¨¦s comme le pain blanc et d¡¯aliments ultra-transform¨¦s, ces marqueurs de la qualit¨¦ alimentaire des glucides sont orient¨¦s ¨¤ la hausse, ce qui n¡¯est pas une bonne chose pour la sant¨¦ m¨¦tabolique. Ces aliments ont tendance ¨¤ faire monter l¡¯insuline elle-m¨ºme, une hormone s¨¦cr¨¦t¨¦e par le pancr¨¦as, et donc ¨¤ faire baisser la sensibilit¨¦ ¨¤ l¡¯insuline. L¡¯exc¨¨s d¡¯insuline pousse des facteurs de croissance comme l¡¯IGF-1 et mTOR, qui ont ¨¦t¨¦ associ¨¦s, lorsqu¡¯ils sont ¨¦lev¨¦s, ¨¤ un risque accru de plusieurs cancers.

Pour revenir ¨¤ l¡¯¨¦tude de Harvard, lors du suivi, les chercheurs ont enregistr¨¦ 1071 d¨¦c¨¨s dus au cancer du sein. Une charge glyc¨¦mique ¨¦lev¨¦e apr¨¨s le diagnostic, mesur¨¦e par questionnaire alimentaire, ¨¦tait associ¨¦e ¨¤ un risque de mortalit¨¦ par cancer du sein augment¨¦ de 33% et un risque de mortalit¨¦ toutes causes augment¨¦ de 26%. Une mortalit¨¦ toutes causes plus ¨¦lev¨¦e a ¨¦galement ¨¦t¨¦ observ¨¦e avec un IG, un II et une CI post-diagnostic plus ¨¦lev¨¦e.

Conclusion : la qualit¨¦ des glucides, et leur quantit¨¦ pourraient jouer un r?le dans les risques de mortalit¨¦ par cancer, et de mortalit¨¦ toutes causes apr¨¨s un diagnostic. Rappelons que cette ¨¦tude d¡¯observation ne permet pas d¡¯¨¦tablir une relation de cause ¨¤ effet, mais si on la rapproche des ¨¦tudes exp¨¦rimentales et des essais, c¡¯est un argument suppl¨¦mentaire pour orienter les femmes (et en r¨¦alit¨¦ toute la famille) vers des aliments peu raffin¨¦s, et peu transform¨¦s, tout en ¨¦vitant de consommer de trop grandes quantit¨¦s de glucides comme les p?tes et le riz. Il ne s¡¯agit pas de supprimer les glucides, mais de mieux les choisir, et en manger en quantit¨¦ raisonnable.?

Comment proc¨¦der?? Vous pouvez vous r¨¦f¨¦rer aux livres de r¨¦f¨¦rence sur l¡¯IG que nous avons publi¨¦s, mais voici quelques r¨¨gles simples?:

  • Pas ou peu de farine blanche?: choisissez ou faites vos pains ¨¤ la farine compl¨¨te de plusieurs c¨¦r¨¦ales, et au levain. Si vous les achetez en boulangerie, la mie doit ¨ºtre dense et ferme. Contr?lez les quantit¨¦s de riz et p?tes. Les p?tes ont un IG bas ¨¤ mod¨¦r¨¦ (on peut l¡¯abaisser en les cuisant al dente), mais si vous en mangez beaucoup, la charge glyc¨¦mique peut ¨ºtre tr¨¨s ¨¦lev¨¦e. Le m¨ºme raisonnement peut ¨ºtre tenu pour le riz, mais en plus, tous les riz ne se valent pas. Les riz jasmin ont un IG ¨¦lev¨¦, alors que celui du basmati est plus fr¨¦quentable.
  • Pas de c¨¦r¨¦ales du petit d¨¦jeuner hautement transform¨¦es. Pr¨¦f¨¦rez les mueslis et flocons d¡¯avoine. Fiez-vous pour cela ¨¤ l¡¯indice Siga, car le Nutri-Score donne de bonnes notes ¨¤ des marques de produits ultra-transform¨¦s.
  • Parmi les glucides ¨¤ IG bas ¨¤ mod¨¦r¨¦?: les nouilles soba, le quinoa, les pommes de terre mang¨¦es froides.
  • Des l¨¦gumes secs r¨¦guli¨¨rement, y compris en conserve (non pr¨¦par¨¦es) ou surgel¨¦s?: leurs IG et II sont bas.
  • Certains acides aident ¨¤ abaisser l'IG, comme le vinaigre ou le jus de citron. L¡¯acidit¨¦ du yaourt diminue son IG, mais l¡¯II des produits laitiers est g¨¦n¨¦ralement ¨¦lev¨¦.
  • Pour les collations,?optez?pour des?fruits frais et secs, des noix.
  • L¡¯assiette optimale comprend une moiti¨¦ de l¨¦gumes, un quart de glucides ¨¤ IG bas ou mod¨¦r¨¦, et un quart de prot¨¦ines?

Voir aussi le tableau des index glyc¨¦miques

R¨¦f¨¦rences
  1. Farvid MS, Tamimi RM, Poole EM, Chen WY, Rosner BA, Willett WC, Holmes MD, Eliassen AH. Post-diagnostic dietary glycemic index, glycemic load, dietary insulin index, and insulin load and breast cancer survival. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 2020 Nov 20:cebp.0764.2020.?

La s¨¦lection

Publicit¨¦

Les meilleurs livres et compl¨¦ments alimentaires s¨¦lectionn¨¦s pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

D¨¦couvrir la boutique logo Nutrivi

A d¨¦couvrir ¨¦galement

Back to top