La pand¨¦mie a torpill¨¦ l¡¯¨¦quilibre alimentaire

Par Virginie LEGOURD Publi¨¦ le 17/06/2022 Mis ¨¤ jour le 20/06/2022
Actualit¨¦

L'¨¦pid¨¦mie de COVID-19 s¡¯est accompagn¨¦e de nombreuses mesures restrictives : confinement, couvre-feu, fermeture de restaurants... qui ont pu avoir un impact n¨¦faste sur les comportements alimentaires. 

Depuis le 11?mars 2020,?l¡¯¨¦pid¨¦mie due au Covid-19?a officiellement ¨¦t¨¦ d¨¦clar¨¦e?comme une pand¨¦mie, la premi¨¨re caus¨¦e par un coronavirus, par l¡¯Organisation mondiale de la sant¨¦ (OMS).?Pour freiner la pand¨¦mie, un premier confinement strict a ¨¦t¨¦ institu¨¦ en France du 17 mars au 11 mai 2020, bouleversant la vie quotidienne de la population. Il a ¨¦t¨¦ suivi d'autres. Comme en France, de nombreux pays (mais pas tous, ¨¤ l'instar du Japon) ont opt¨¦ pour des mesures de confinement. D¨¨s le d¨¦but de ces?mesures exceptionnelles, des enqu¨ºtes ont ¨¦t¨¦ men¨¦es?pour suivre les?diff¨¦rents comportements alimentaires dues ¨¤ cette situation. Deux d'entre elles r¨¦v¨¨lent les impacts du confinement sur la?sant¨¦, pr¨¦cis¨¦ment sur les habitudes alimentaires entra?nant la consommation de produits ultra-transform¨¦s et la prise de poids.

On ne mange plus comme avant?

Le comportement alimentaire varie, ¨¦volue en fonction de nombreux facteurs : environnement, revenus, ¨¦ducation... Sa principale fonction physiologique reste d'assurer un apport suffisant en ¨¦nergie, en macronutriments (glucides, lipides, prot¨¦ines) et micronutriments, comme les vitamines, les min¨¦raux, et les compos¨¦s phytochimiques tels que les carot¨¦no?des, les polyph¨¦nols, les terp¨¨nes. Une partie de ces compos¨¦s est n¨¦cessaire?¨¤ l'ensemble des cellules de l'organisme. Cependant, on assiste depuis quelques d¨¦cennies ¨¤ une ¨¦volution du comportement alimentaire avec la consommation de?plus de produits ultra-transfom¨¦s. La pand¨¦mie et les confinements n'ont pas arrang¨¦ les choses.?

L¡¯analyse de 23 ¨¦tudes internationales montre que les confinements ont?modifi¨¦ les comportements alimentaires

Sur un ensemble de 826 ¨¦tudes ayant suivi des populations durant leur confinement, 23 ont ¨¦t¨¦ incluses dans ce travail de collecte,?d'¨¦valuation critique et de synth¨¨se des connaissances.?Le but de cette revue syst¨¦matique?¨¦tait d'¨¦valuer les changements de comportements alimentaires pendant la pand¨¦mie de COVID-19 en ¨¦tablissant une comparaison avant et apr¨¨s. Les conclusions de cette analyse fournissent des informations sur les modifications des comportements alimentaires. Elles montrent une augmentation du snacking?et une pr¨¦f¨¦rence pour les sucreries et les aliments ultra-transform¨¦s. On y constate?¨¦galement une hausse?de la consommation d'alcool. Le respect d'une alimentation saine a clairement diminu¨¦.?

Pour tout savoir sur les aliments ultra-transform¨¦s, le livre du Dr Anthony Fardet Halte aux aliments ultra-transform¨¦s !?

R¨¦sultats ???Les fruits, les l¨¦gumes et les aliments frais sont moins consomm¨¦s. Le nombre de personnes adoptant une?alimentation saine diminue.

Une prise de poids g¨¦n¨¦ralis¨¦e?

D¡¯autres ¨¦tudes?ont trouv¨¦ que le poids des personnes soumises aux confinements avait augment¨¦.?D¨¨s le d¨¦but du confinement, une enqu¨ºte r¨¦p¨¦t¨¦e de Sant¨¦ publique France (enqu¨ºte CoviPrev) a permis de suivre diff¨¦rents comportements de sant¨¦. Il en ressort que parmi les personnes interrog¨¦es, celles qui ont per?u le confinement comme une p¨¦riode difficile ¨¤ vivre?ont pris du poids. Elles ont d¨¦clar¨¦ avoir?mang¨¦?en plus grande quantit¨¦ que d¡¯habitude, grignot¨¦?davantage, r¨¦duit?leur?consommation de fruits et l¨¦gumes, fait?moins d¡¯activit¨¦ sportive, pr¨¦sent¨¦?un ¨¦tat d¨¦pressif et des troubles du sommeil.?En France, d¨¨s la 5¨¨me?semaine de confinement, 37% des personnes ayant particip¨¦ ¨¤ l'¨¦tude?ont modifi¨¦ leur alimentation :?davantage de cuisine, mais ausi de grignotages, consommation?de produits gras, sucr¨¦s, sal¨¦s...

R¨¦sultat ??En huiti¨¨me semaine de confinement, 27% des r¨¦pondants d¨¦claraient grignoter davantage, contre 22% pendant la?5¨¨me semaine. 36% ont constat¨¦?une prise de poids en huiti¨¨me semaine alors qu'ils n'¨¦taient que? 27% en 5¨¨me semaine.

Ce qui devrait alerter les autorit¨¦s de sant¨¦ publique

Ces ¨¦tudes sugg¨¨rent que les?confinements ont influenc¨¦ les comportements alimentaires. Si le confinement a pu favoriser la cuisine-maison, d¡¯autres changements se r¨¦v¨¨lent?d¨¦favorables, voire dangereux pour?la sant¨¦. Face ¨¤ de tels r¨¦sultats, on attend?des?autorit¨¦s sanitaires qu'elles adaptent?leurs messages de nutrition et de sant¨¦ publique?pour rem¨¦dier?¨¤ ces impacts n¨¦gatifs d'une part, mais ¨¦galement pour mieux g¨¦rer la situation, en cas de nouvelles restrictions. En effet, des?confinements r¨¦p¨¦t¨¦s risqueraient d¡¯aggraver les pathologies li¨¦es ¨¤ l¡¯alimentation.?

Pour aller plus loin, lire : La meilleure fa?on de manger?

R¨¦f¨¦rences
  1. Gonz¨¢lez-Monroy C, et al. Eating Behaviour Changes during the COVID-19 Pandemic: A Systematic Review of Longitudinal Studies. Int J Environ Res Public Health. 2021 Oct. 22;18(21):11130.
  2. ?Eating behavior and?determinants of?weight gain in?French adults during the?COVID-19 lockdown: Perceived trends (CoviPrev, 2020)

La s¨¦lection

Publicit¨¦

Les meilleurs livres et compl¨¦ments alimentaires s¨¦lectionn¨¦s pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

D¨¦couvrir la boutique logo Nutrivi

A d¨¦couvrir ¨¦galement

Back to top