Les bact¨¦ries intestinales nous feraient manger ce qui les arrange

Par Sarah Amiri - Di¨¦t¨¦ticienne et journaliste scientifique Publi¨¦ le 19/08/2014 Mis ¨¤ jour le 27/06/2022
Actualit¨¦

La flore intestinale influencerait nos humeurs et nos choix alimentaires, pas forc¨¦ment en bien... Une cons¨¦quence de l'¨¦volution.

Pourquoi c'est important

La flore intestinale est un ¨¦cosyst¨¨me microbien qui compte 10 fois plus de cellules que le corps humain entier. Elle joue des r?les majeurs dans la digestion et l¡¯immunit¨¦. De plus en plus de travaux sugg¨¨rent aussi?un lien entre la flore intestinale et l¡¯humeur. Le d¨¦s¨¦quilibre de cet ¨¦cosyst¨¨me microbien est mis en cause d¨¦sormais dans de nombreuses maladies, et notamment l'ob¨¦sit¨¦.? En effet, d¡¯apr¨¨s une revue de litt¨¦rature parue dans BioEssays, les bact¨¦ries du microbiote influenceraient nos envies alimentaires et nos humeurs, quitte ¨¤ nous rendre ob¨¨ses¡­ Une ¨¦tude confirm¨¦e par la suite chez les animaux.

Les ¨¦tudes

Des chercheurs de plusieurs universit¨¦s am¨¦ricaines ont men¨¦ une revue de litt¨¦rature sur l¡¯influence de la flore intestinale dans le comportement alimentaire. Les micro-organismes du tube gastro-intestinal subissent une pression de s¨¦lection importante, d¡¯o¨´ l¡¯int¨¦r¨ºt pour eux de pouvoir manipuler le comportement alimentaire de leur h?te en leur faveur. Ils pourraient utiliser deux strat¨¦gies pour atteindre cet objectif : susciter des envies irr¨¦sistibles pour des aliments qui favorisent leur croissance ou qui suppriment leurs concurrents, ou bien provoquer des sentiments d¨¦plaisants jusqu¡¯¨¤ ce que l¡¯h?te mange les aliments qui leur conviennent.

D¡¯apr¨¨s les auteurs, les micro-organismes intestinaux pourraient tout ¨¤ fait nous pousser ¨¤ manger les aliments qui les arrangent, m¨ºme si cela peut avoir un effet n¨¦gatif sur la sant¨¦ de l¡¯h?te. Pour cela, ils lib¨¦reraient des mol¨¦cules de signalisation dans le tube digestif. Comme l¡¯intestin est reli¨¦ aux syst¨¨mes immunitaire, endocrinien et nerveux, ces signaux influenceraient nos r¨¦ponses physiologiques et nos comportements.

Pour Athena Aktipis, un des auteurs, cela se ferait par l¡¯interm¨¦diaire du nerf vague qui permet la communication entre l¡¯intestin et le cerveau : ? Les micro-organismes ont la capacit¨¦ de manipuler le comportement et l¡¯humeur en alt¨¦rant les signaux neuronaux dans le nerf vague, en changeant les r¨¦cepteurs du go?t, en produisant des toxines qui nous font nous sentir mal, et en lib¨¦rant des r¨¦compenses chimiques pour nous faire sentir bien. ?

Une autre ¨¦tude, publi¨¦e en 2018 par des chercheuses de l'universit¨¦ d'Ath¨¨nes?confirme?le r?le du microbiote dans la r¨¦gulation de la communication entre l'intestin et le cerveau et du comportement alimentaire. Les scientifiques ont constat¨¦ que les lipopolysaccharides (LPS) produits en exc¨¨s par un microbiote intestinal d¨¦s¨¦quilibr¨¦ (en dysbiose), entra?ne une hyperperm¨¦abilit¨¦ intestinale et le passage des LPS dans le sang. Or, chez les rongeurs, une augmentation des LPS dans le sang induit une hyperphagie (une consommation excessive d'aliments). L¨¤ encore les scientifiques notent un lien entre d¨¦s¨¦quilibre du microbiote et mauvais signal de sati¨¦t¨¦ envoy¨¦ par le nerf vague (dont les voies sont endommag¨¦es par l'exc¨¨s de LPS).?

Voir : 7 faits ¨¦tonnants sur le nerf vague

Envie de fraises ? Le microbiote pourait ¨ºtre responsable.
De nouvelles recherches sur des souris montrent?que les microbes pr¨¦sents dans les intestins ont une influence sur les choix alimentaires, cr¨¦ant des substances qui provoquent l¡¯envie de consommer certains aliments. ? Nous avons tous ces envies : manger une salade, de la viande, des fraises¡­, dit Kevin Kohl, principal auteur de l¡¯¨¦tude. Notre travail montre que les animaux ayant des flores intestinales diff¨¦rentes choisissent divers types d¡¯aliments. ? Pour explorer la question, Kohl et son ¨¦quipe ont donn¨¦ ¨¤ 30 souris d¨¦pourvues de microbes intestinaux un cocktail de micro-organismes provenant de trois esp¨¨ces de rongeurs sauvages ayant des r¨¦gimes naturels tr¨¨s diff¨¦rents. Ils ont d¨¦couvert que la composition du microbiote conduisait ¨¤ des choix diff¨¦rents. L¡¯intestin et le cerveau conversent en permanence, certains types de mol¨¦cules jouant le r?le d'interm¨¦diaires. Ces sous-produits de la digestion signalent que vous avez mang¨¦ suffisamment de nourriture ou que vous avez besoin de certains types de nutriments. Mais les bact¨¦ries intestinales peuvent produire certaines de ces m¨ºmes mol¨¦cules, d¨¦tournant potentiellement cette ligne de communication et modifiant le sens du message dans leur int¨¦r¨ºt. Un de ces messagers est le tryptophane, un acide amin¨¦ essentiel qui est produit par les microbes intestinaux. Lorsqu'il est capt¨¦ par le cerveau, il est transform¨¦ en s¨¦rotonine, qui envoie un signal de rassasiement, puis en m¨¦latonine, qui rend somnolent. C¡¯est un exemple de la mani¨¨re dont les bact¨¦ries peuvent intervenir dans nos choix alimentaires.

En pratique

SI les bact¨¦ries intestinales nous poussent ¨¤ manger mal ou trop lorsque leur ¨¦cosyst¨¨me n'est pas ¨¦quilibr¨¦, il est possible de?r¨¦sister ¨¤ leur action, tout simplement en changeant d¨¦lib¨¦r¨¦ment notre alimentation, car un changement alimentaire peut affecter rapidement la composition du microbiote. Et r¨¦¨¦quilibrer le microbiote avec un programme nutritionnel sp¨¦cifique permet au passage de perdre les kilos superflus sans stress, sans frustration, et durablement. C'est ce que propose le Dr Cotinat dans Maigrir de plaisir en charmant ses bact¨¦ries, avec un plan en trois ¨¦tapes qui a d¨¦j¨¤ permis ¨¤ des centaines de patients de perdre du poids pour de bon.

Lire aussi : Comment restaurer son microbiote (abonn¨¦s) et Activez votre nerf vague

R¨¦f¨¦rences
  1. Joe Alcock, Carlo C. Maley, C. Athena Aktipis. Is eating behavior manipulated by the gastrointestinal microbiota? Evolutionary pressures and potential mechanisms. BioEssays, 2014; DOI: 10.1002/bies.201400071.
  2. Klingbeil E, de La Serre CB. Microbiota modulation by eating patterns and diet composition: impact on food intake. Am J Physiol Regul Integr Comp Physiol. 2018;315(6):R1254©\R1260.
  3. Brian K. et coll. The gut microbiome influences host diet selection behavior. Proceedings of the National Academy of Sciences, 2022; 119 (17)

La s¨¦lection

Publicit¨¦

Les meilleurs livres et compl¨¦ments alimentaires s¨¦lectionn¨¦s pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

D¨¦couvrir la boutique logo Nutrivi

A d¨¦couvrir ¨¦galement

Back to top