Trois repas par jour, c¡¯est (peut-¨ºtre) fini.

Par Sarah Amiri - Di¨¦t¨¦ticienne et journaliste scientifique Publi¨¦ le 08/04/2022 Mis ¨¤ jour le 08/04/2022
Article

B¨¦n¨¦fique pour le poids et la sant¨¦, le je?ne intermittent est de plus en plus pratiqu¨¦. Va-t-on vers la fin programm¨¦e des 3 repas quotidiens ?

Le Fasting

En 2015, JB Rives, alarm¨¦ par une prise de poids rapide et importante, se lance dans plusieurs approches pour maigrir. Le sport r¨¦gulier lui fait perdre 10 kilos, mais au prix d¡¯un jogging quotidien et de trois s¨¦ances hebdomadaires en salle de gym. Impossible d¡¯en faire plus. ??Puisque la solution n¡¯¨¦tait pas d¡¯augmenter le sport pour continuer ¨¤ maigrir, dit-il, je me suis int¨¦ress¨¦ ¨¤ l¡¯autre partie de l¡¯¨¦quation?: manger moins.??

C¡¯est en se plongeant dans l¡¯¨¦tude du m¨¦tabolisme et en exp¨¦rimentant sur lui-m¨ºme, qu¡¯il r¨¦alise qu¡¯il est plus efficace de sauter un repas, que r¨¦duire les portions de chacun des 3 repas. JB Rives vient de d¨¦couvrir le je?ne intermittent.

Il rassemble son exp¨¦rience et ses conseils dans un petit livre qui para?t en 2017. Le Fasting est un succ¨¨s imm¨¦diat. Il propose pourtant aux francophones, si attach¨¦s ¨¤ leurs traditions culinaires, d¡¯en finir avec les sacro-saints trois repas par jour.

Une pratique plan¨¦taire

Depuis, le principe de sauter des repas s¡¯est r¨¦pandu. Et la vague est plan¨¦taire. Par exemple, la section anglophone consacr¨¦e au je?ne Intermittent sur le r¨¦seau social Reddit compte plus de 800 000 utilisateurs qui comparent leurs pratiques et leurs r¨¦sultats. Et d¨¨s 2019, le je?ne intermittent est devenu le r¨¦gime le plus populaire dans les recherches sur Google.

Mais pourquoi est-il devenu si populaire de manger moins chaque jour, ou certains jours?? Est-ce r¨¦ellement b¨¦n¨¦fique ou totalement inutile??

7 millions d¡¯ann¨¦es de je?ne intermittent

Le je?ne intermittent n¡¯est pas vraiment une pratique nouvelle dans l¡¯esp¨¨ce humaine. Il fait partie int¨¦grante de la plupart des grandes religions. Mais bien avant l¡¯¨¦poque moderne, il s¡¯est naturellement impos¨¦ ¨¤ nos anc¨ºtres. Pendant la plus grande partie de l¡¯histoire de l¡¯humanit¨¦, nos anc¨ºtres ont fait un ou deux repas par jour. Parfois aucun. Il n¡¯y avait pas de famine chez les chasseurs-cueilleurs, mais on mangeait frugalement. Pour le Dr Mark Mattson (Universit¨¦ Johns Hopkins), ??les trois repas par jour, plus les snacks n¡¯ont aucune base scientifique.??

Les 3 repas par jour sont en fait ¨¦troitement li¨¦s ¨¤ la p¨¦riode du n¨¦olithique, quand l¡¯¨¦levage et l¡¯agriculture ont permis de stocker la nourriture qu¡¯il fallait autrefois aller chercher quotidiennement. Avec l¡¯¨¦mergence de l¡¯agriculture, dit l¡¯¨¦pid¨¦miologiste britannique Tim Spector, ??nous avons subi un lavage de cerveau qui nous fait penser, en nous r¨¦veillant le matin, qu¡¯il nous faut quelque chose ¨¤ mettre dans l¡¯estomac. Si vous ne mangez que lorsque vous avez faim, vous constaterez en fait que vous mangez quelques heures plus tard. ?

Les 3 repas quotidiens ont fait des petits, dit le Dr Jason Fung, un n¨¦phrologue canadien, auteur du Guide complet du je?ne. ??Jusque dans les ann¨¦es 1970, dit-il, un Am¨¦ricain moyen mangeait 3 fois par jour?: petit d¨¦jeuner, d¨¦jeuner et d?ner.?Aujourd¡¯hui, les Am¨¦ricains mangent pr¨¨s de 6 fois par jour et on observe les m¨ºmes ¨¦volutions des comportements en Europe.?En fait, nous mangeons tout au long de la journ¨¦e, du r¨¦veil au coucher.??

Devant cette inflation, les premiers ¨¤ avoir fait des choix drastiques sont les chercheurs eux-m¨ºmes. Comme JB Rives, Mark Mattson et Tim Spector pensent que le petit d¨¦jeuner est inutile. Mark Mattson n¡¯a pas pris de petit d¨¦jeuner depuis 40 ans.

Au-del¨¤ de ces choix personnels, le je?ne est de plus en plus utilis¨¦ comme un moyen de traiter des maladies du mode de vie.

Surpoids, diab¨¨te, fatigue?: les applications du je?ne intermittent

Le Dr Jason Fung en a ¨¦t¨¦ l¡¯un des pionniers dans sa clinique de Toronto. ??Je m¡¯y suis int¨¦ress¨¦ en tant qu'outil th¨¦rapeutique potentiel pour maigrir et soigner le diab¨¨te de type-2, explique-t-il. J¡¯ai suivi la piste de?l¡¯insuline, parce que l¡¯exc¨¨s d¡¯insuline et la r¨¦sistance ¨¤ l¡¯insuline sont en cause dans l¡¯ob¨¦sit¨¦ et le diab¨¨te. C¡¯est ainsi que j¡¯ai ¨¦t¨¦ conduit ¨¤ me pencher sur le je?ne. Cela m¡¯a consid¨¦rablement int¨¦ress¨¦ d¡¯explorer cette voie.??

La clinique Reversa, au Qu¨¦bec, fond¨¦e par le Dr ?velyne Bourdua-Roy, utilise aussi le je?ne en association avec le r¨¦gime c¨¦tog¨¨ne pour faire maigrir des patients ob¨¨ses ou diab¨¦tiques.

Ces m¨¦decins s¡¯appuient non seulement sur la science fondamentale, leur exp¨¦rience clinique, mais aussi pr¨¨s de 100 ¨¦tudes chez l¡¯homme. Le potentiel sant¨¦ du je?ne intermittent suscite un ??¨¦norme enthousiasme ?, confirme le Dr Courtney Peterson, une chercheuse de l¡¯Universit¨¦ de l¡¯Alabama.
Les b¨¦n¨¦fices sur la perte de poids sont bien document¨¦s. Ils peuvent s¡¯expliquer par trois m¨¦canismes, dit le Dr ?velyne Bourdua-Roy, qui a ¨¦crit le best-seller Comment je?ner. ??D¡¯abord, on avale m¨¦caniquement moins de calories. Mais on a ¨¦galement moins faim. Et surtout, on utilise les graisses corporelles pour faire de l¡¯¨¦nergie.??

Une ¨¦tude r¨¦cente a montr¨¦ en effet que le fait de s¡¯alimenter dans une fen¨ºtre de quelques heures plut?t qu¡¯au long de la journ¨¦e (ce qu¡¯on appelle le time restricted feeding ou TRF) faisait baisser le niveau de ghr¨¦line, une hormone de la faim.

Par ailleurs, apr¨¨s 12 ¨¤ 14 heures sans manger, un ph¨¦nom¨¨ne appel¨¦ c¨¦tose se met en place du fait de la baisse du glucose?: les graisses de r¨¦serve sont alors utilis¨¦es pour donner des corps c¨¦toniques qui participent ¨¤ la production d¡¯¨¦nergie, comme c¡¯est le cas dans le r¨¦gime c¨¦tog¨¨ne. Selon ?velyne Bourdua-Roy, ce ph¨¦nom¨¨ne de c¨¦tose est l¡¯un des plus importants pour expliquer les effets du je?ne intermittent sur le poids. Et, ajoute-t-elle, contrairement ¨¤ certains r¨¦gimes, cette perte de poids se maintient dans le temps.

Pour le Dr Jason Fung, les b¨¦n¨¦fices du je?ne s¡¯¨¦tendent ¨¤ l¡¯am¨¦lioration de la sensibilit¨¦ ¨¤ l¡¯insuline, qui permet parfois d¡¯inverser un diab¨¨te de type 2, la baisse de la pression art¨¦rielle, une meilleure fonction digestive, et peut-¨ºtre l¡¯augmentation de l¡¯efficacit¨¦ des traitements anticanc¨¦reux, un domaine dans lequel des ¨¦tudes sont en cours.

? lire :?Minceur : "je?ner c'est comme faire travailler un muscle"

?velyne Bourdua-Roy souligne les effets marqu¨¦s sur l¡¯¨¦nergie et le niveau de fatigue des patients, comme l¡¯a montr¨¦ une ¨¦tude r¨¦cente qui utilisait le TRF).

Le je?ne intermittent n¡¯est pourtant pas fait pour tout le monde. Prudence chez les personnes qui ont tendance ¨¤ souffrir de troubles du comportement alimentaire (boulimie ou anorexie). Les enfants, les femmes enceintes et allaitantes devraient ¨¦viter le je?ne intermittent. Les personnes souffrant de maladies m¨¦taboliques, comme le diab¨¨te, devraient se faire conseiller. Le je?ne intermittent n¡¯est pas adapt¨¦ aux personnes ?g¨¦es, qui sont parfois d¨¦nutries.

Les ¨¦tudes s¡¯accumulant, on verra peut-¨ºtre dans quelques ann¨¦es les autorit¨¦s sanitaires remettre en cause les fameux trois repas par jour. D¡¯ici l¨¤, chacun peut faire l¡¯exp¨¦rience de manger deux fois par jour, les experts ¨¦tant beaucoup plus r¨¦serv¨¦s sur le principe d¡¯un seul repas quotidien.

Pour aller plus loin, lire :?Les meilleures formes de je?ne intermittent (Abonn¨¦)

La s¨¦lection

Publicit¨¦

Les meilleurs livres et compl¨¦ments alimentaires s¨¦lectionn¨¦s pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

D¨¦couvrir la boutique logo Nutrivi

A d¨¦couvrir ¨¦galement

Back to top